France

Défense Conseil International (DCI), l’opérateur de référence du ministère de la Défense pour le transfert du savoir-faire français à l’international, a achevé la formation du premier des deux équipages de sous-mariniers indiens qui armeront les futurs sous-marins de type Scorpène. Cette formation s’inscrit dans le programme P-75, lancé en octobre 2005 en l’Inde et la France, qui porte sur la construction de six Scorpène par le chantier naval indien Mazagon Dock Limited. Dans le cadre du programme, DCI a déployé une équipe de neuf experts sous-mariniers pour former deux équipages, soit un total 100 sous-mariniers indiens. Cette formation, qui s’est déroulée à terre puis à bord du sous-marin, à quai et en mer, a porté aussi bien sur les équipements que sur les systèmes du bateau. La conduite du sous-marin en sécurité, en surface et en immersion, a été enseignée en mode normal et dégradé.

© Navfco

France

Le ministère de la Défense a confirmé la notification à DCNS du marché pour le développement et la réalisation de cinq frégates de taille intermédiaires (FTI) destinées à la Marine nationale. DCNS proposera une déclinaison française de sa nouvelle frégate Belh@rra. La première des cinq frégates de ce programme piloté par la Direction Générale de l’Armement (DGA) doit être livrée en 2023, pour une entrée au service actif en 2025. Frégate d’un déplacement de 4 000 tonnes à vocation de lutte anti-sous-marine, la FTI sera dotée de capacités d’autodéfense élargies et de projection de forces spéciales.
Elle intégrera le nouveau radar à quatre antennes planes Sea Fire de Thales et sera équipée de missiles Aster 30.

Royaume-Uni

Le missilier européen MBDA a annoncé avoir réalisé en mars dernier des essais d’embarquement et de largage du nouveau missile Sea Venom/ANL (ou Anti Navire Léger) sur un hélicoptère Lynx Mk 8 de la Royal Navy, à partir du polygone de Lakhill. Le Sea Venom/ANL est un programme franco-britannique qui vise à équiper les hélicoptères AW159 Wildcat de la Royal Navy et les AS565 Panther de la Marine nationale. D’une masse de 110 kg et long de 2,50 m, le missile a une portée annoncée de 20 km. Il embarque un autodirecteur infrarouge offrant des capacités « fire and forget » (tir et oublie). Sa charge militaire de 30 kg permet de traiter des bâtiments de combat légers, des embarcations rapides type Zodiac et des objectifs côtiers.

Inde

La marine indienne a effectué, pour la première fois, un tir de missile antinavire à changement de milieu SM 39 depuis son premier sous-marin Scorpène. Le missile a été tiré depuis l’INS Kalvari. Le tir d’essai a eu lieu en mer d’Arabie et, selon DCNS, le missile a atteint sa cible. La marine indienne a commandé six sous-marins Scorpène à la France. Chacun pourra mettre en œuvre le missile SM 39 Exocet qui peut être tiré en immersion depuis le sous-marin. Le SM 39 est placé dans un tube de lancement. Le tube rejoint la surface de l’eau, puis expulse le missile qui débute aussitôt sa phase de vol comme un missile classique. Le guidage est inertiel pour la première phase de vol. Ensuite, l’autodirecteur radar prend le relai pour la phase finale.

Singapour

Le ministère de la Défense singapourien a signé un contrat avec TKMS pour l’acquisition de deux sous-marins de Type 218SG supplémentaires. Le contrat comprend le soutien logistique et un forfait d’entraînement des équipages en Allemagne. Les deux sous-marins bénéficieront des dernières améliorations en termes de système de combat et de propulsion anaérobie (système AIP). Les deux nouvelles unités doivent être livrées à partir de 2021. Affichant un déplacement de 2 000 tonnes et longs de 70 mètres, les deux sous-marins supplémentaires sont une évolution du Type 214, vendu à la Grèce et à la Turquie. Les Type 218SG vont permettre de remplacer les six sous-marins suédois actuellement en service.

États-Unis

L’US Navy a pris livraison le 26 mai du sous-marin nucléaire d’attaque USS Washington (SSN 787), le quatorzième de la classe Virginia. Le bateau est le quatrième issu de la version Block III, qui se distingue par une proue redessinée. Le Washington a été livré par les chantiers de Huntington Ingalls Industries (HII). Pour mémoire, les SNA Virginia remplacent progressivement les unités de la classe Los Angeles. Capables de naviguer en immersion à plus de 30 nœuds, ils sont armés de quatre tubes de 533 mm pour torpilles Mk 48, ainsi que douze tubes pour lancement de missiles de croisière Tomahawk. À terme, l’US Navy souhaite disposer de 30 sous-marins Virginia.

Russie

Le sous-marin diesel-électrique B-806 Dmitrov (Projet 877EKM) sera remis à la marine russe courant 2017. Actuellement, il poursuit sa campagne de remise à niveau par le chantier naval de Kronstadt. Outre ses systèmes de combat et ses équipements électroniques, la modernisation vise à améliorer sa discrétion sonore grâce à la nouvelle méthode de réduction de bruit. Mis en service en 1986, le B-806 Dmitrov est en arrêt pour réparation depuis 2014. La remise en état du B-806 entre dans le programme de maintien de la flotte des sous-marins à propulsion classique. Prochainement, deux unités supplémentaires du Projet 877, appartenant à la flotte du Nord, suivront le même programme de modernisation. 

Russie

La marine russe de la flotte du Nord a conduit un exercice de sauvetage d’un sous-marin en mer de Barents. Un avion de surveillance et de lutte anti-sous-marine Il-38, un hélicoptère de sauvetage Ka-27PS, un drone Orlan et des drones sous-marins, ainsi qu’une vingtaine de navires ont pris part à l’exercice, dont le sous-marin diesel-électrique Kaluga, qui a joué le navire en détresse. Les unités de la marine devaient détecter le sous-marin accidenté, puis arrimer les modules sous-marins AS-34 et AS-36 pour sauver l’équipage.
L’exercice comportait neuf étapes, durant lesquelles tout le cycle de sauvetage a été déroulé, en commençant par la prise du signal de détresse jusqu’au sauvetage des sous-mariniers, en passant par la prise de contact.

massa Nullam libero justo luctus id